Frais de port offerts pour toute la France (hors porcelaine) !

White Bird - Jan 2020

WHITE BIRD X EMILIE BOUGUEREAU

Lundi, 20 janvier, 2020

>> Retrouvez aussi l'interview complète sur le site de White Bird via ce lien

 

1. Bonjour Emilie ! Avant de commencer, peux-tu te présenter pour celles et ceux qui ne te connaissent pas encore ?

Bonjour, je m'appelle Émilie, j'ai 30 ans et je vis à Paris. Je suis artiste illustratrice. Je dessine des aquarelles et de la porcelaine que je décore à la main. 

 

2. Depuis combien de temps dessines-tu et quand as-tu décidé de lancer ta propre marque ?
Je fais de l'aquarelle depuis que je suis toute petite. J'ai le souvenir d'avoir toujours dessiné et adoré le faire. J'étais une créative, je fabriquais mes jouets moi-même. J'ai lancé ma marque après une expérience en tant que styliste en maroquinerie. Cette expérience m'a permis de prendre conscience que pour m'épanouir pleinement je devais consacrer mon imagination à mon univers. 

 

3. Bon nombre de tes aquarelles représentent des animaux sauvages, pourrais-tu nous dire d’où vient cette inspiration ?
Pendant mon enfance je suivais mon père, photographe animalier, lors de ses nombreux safaris en Afrique. Durant ces voyages, mon imaginaire a reçu une source intarissable d'inspiration. Mes aquarelles sont à l'image de ces souvenirs de nature et de vie sauvage, joyeuses et colorées. 

 

 

4. Tu proposes aussi des porcelaines, plus récemment de la papeterie, quels sont tes projets pour la suite ?
Je peins certaines porcelaines à la main et en fais reproduire d'autres en atelier à Limoges. Ce qui m'a plu dans la porcelaine c'est son côté désuet. Vient également de paraître aux éditions créatives Marabout un agenda et un livre de coloriage entièrement illustrés par mes soins. Deux collaborations avec des marques de vêtements sont aussi sorties, une avec Rodier et l'autre avec Septem. Et d'autres jolies choses encore en préparation...

 

5. Quels sont tes rituels de travail ? À quoi ressemble une journée type pour toi ?
Une journée type pour moi c'est un café au lait d'avoine au réveil devant mes emails. Ensuite je me mets à travailler. La chance immense que j'ai c'est que "travailler" pour moi, au moins la moitié du temps, signifie "dessiner". Je passe la journée en pyjama chez moi à peindre. Souvent, je fais une pause à l'heure du déjeuner pour aller faire du sport. J'ai besoin de m'aérer et de me dépenser car, lorsque l'on n'entend pas le son de sa voix ou que l'on ne voit pas âme qui vive pendant trop longtemps, on peut devenir un peu dingue haha ! 

 

6. Et si on parlait bijoux ?! Je vois que tu en portes beaucoup… Quel est ton rapport au bijou ? Portes-tu les mêmes chaque jour ?
J'adore les bijoux, j'en achète, trop, et j'en porte aussi beaucoup que j'ai subtilisés à ma pauvre maman et qu'elle ne reverra jamais. Il y a les bijoux fins que je n'enlève jamais, même pour dormir. Et les plus encombrants que j'enfile le soir quand je m'apprête un peu.

 

 

7. Chez White Bird, quels sont les créateurs qui te séduisent particulièrement ?
J'adore Loquet London, je m'en suis offert un l'année dernière avec tous les petits charms que j'ai choisis à mon goût. J'aime le concept de personnaliser ce que l'on met à l'intérieur, comme un trésor. J'adore également Maria Tash, ayant beaucoup de piercings je suis fan de ceux qu'elle crée. J'aime aussi les bijoux Dorette, mon copain m'a offert une très jolie bague pour mes 30 ans. 

Boucles d'oreilles et bagues Dorette - Bagues Polly Wales

 

8. Tu as récemment déménagé dans le 1er arrondissement, as-tu déjà de bonnes adresses dans ton quartier à partager avec nous ? 
J'adore aller déjeuner à la trattoria "Enza & Famiglia" rue Saint Honoré, c'est petit et chaleureux, les pâtes sont délicieuses et je suis très gourmande de pâtes. En bas de chez moi, il y a aussi une pizzeria toute simple mais qui fait des pizzas absolument divines, "La Tavola Calda". Vous l'aurez compris, je suis amatrice de cuisine italienne et pas forcément diététique ! Autrement j'aime chiner des livres chez les bouquinistes quai de la Mégisserie et traverser la Seine pour aller m'acheter des plantes sur l'Ile de la Cité. 

 

MERCI ÉMILIE !